theatheBO_ALe pitch semblait, a priori, vendeur. Eve, une jolie minette se présente au bureau d’Eric, un producteur de spectacles retraçant l’époque 80′. Elle a répondu à une annonce pour remplacer l’assistante d’Eric, celle-ci s’étant cassée le pied dans de sombres circonstances. Ensemble, ils  doivent créer un show qu’ils présenteront au boss, le lendemain soir, contre d’autres concurrents.

Les vannes s’enchaînent mais le scénario est mal ficelé, le déroulé difficile et on sort déçu. Les acteurs, assez bons malgré tout, tentent de faire rire le public, qui sourit parfois, trop peu. Deux principaux problèmes : les personnages qui manquent de personnalité et d’envergure, et les blagues lourdes dont on anticipe les chutes.

Eric : “On doit jouer la pièce le 8. C’est dans quinze jours, ça nous laisse le temps ?”
Eve : “Non, le 8, c’est demain ! Vous avez des problèmes avec les dates ?”
Eric : “Oui, je n’aime pas les fruits secs !”

Aucun suspens

Au final, la pièce n’apporte aucune surprise, on connaît l’issue du scénario dès la troisième minute de représentation (oui ils vont finir  ensemble, et oui, ils vont remporter l’appel d’offres), et la mise en scène ne se révèle pas très créative. Sur le trottoir, devant le Théâtre BO Saint-Martin, on se demande pourquoi la pièce s’intitule “Amour, sexe et volupté”. Très peu d’amour, pas du tout de sexe et une volupté inexistante. Alors on reste planté là encore quelques instants, tentant de se remémorer ce moment, mais décidément, il n’en ressort vraiment rien de bon.

Ma note : 4/10

“Amour, sexe et volupté” au Théâtre BO Saint-Martin. 19 boulevard Saint-Martin, Paris 3e.
Réservations au 01 42 71 50 00.