On avait aimé se balader dans les jardins du Musée Rodin l’an dernier, mais la visite nous laissait un peu sur notre faim. La salle principale était en rénovation jusqu’à cet automne. Là, cette fois-ci, on a redécouvert le sculpteur sous son meilleur jour.

20150505_140001On l’avoue, l’hiver ne reste pas le moment idéal pour admirer les œuvres du maître. Surtout celles qui sont installées à l’extérieur. Le parc, immense, met vraiment les sculptures en valeur. Mais après un petit tour, on rentre se mettre au chaud. Et c’est ici que commence la visite pour de bon.

Rodin qui lui-même a offert ce musée à Paris et aux Français (dans son hôtel particulier où il séjournait), montre les personnages qu’ils l’ont inspirés, aidés, soutenus. Il a donc représenté Victor Hugo, Balzac et son élève et maîtresse Camille Claudel, entre autres. Certaines œuvres de Camille Claudel sont d’ailleurs aussi présentées.

En plus du Baiser et du Penseur, le musée héberge des œuvres d’autres artistes. On se surprend alors à admirer un Monet, un Van Gogh ou encore du Carrière et du Bourdelle.

L’hôtel particulier vaut le coup d’œil. Fraîchement repeint, les murs accueillent une multitude de sculptures et de peintures de Rodin. Chaque pièce  été pensée selon une thématique particulière (le travail des mains, l’antique, l’inspiration que lui a donnée Michel-Ange…).

On ne se lasse pas de ce beau travail. On comprend aussi mieux, grâce à des vidéos, les étapes pour concevoir un moule et obtenir la sculpture. De longues heures de labeur qui nous donnent l’envie de venir de nouveau saluer ce Maître.

Ma note : 9,5/10

Musée Rodin, 77 rue de Varenne – Paris 7e. Ouvert du mardi au dimanche.

© MonParisCulturel – Camille