Depuis un an que je vis à Paris et que j’écume les salles de spectacle, ma passion pour le théâtre grandit. Et avec elle l’envie de réagir, ce blog comme tribune.

Lundi prochain, le 23 mai, auront lieu la 28e cérémonie des Molières, présentée par Alex Lutz. Un événement qui couronne les meilleures prestations des comédiens. L’occasion pour moi de réagir aux nominés.

Pour féliciter les comédiens de théâtre

Si j’apprécie autant le théâtre, c’est surtout pour applaudir ces femmes et ces hommes qui donnent corps et âme au texte, à l’émotion et au jeu. Avec le théâtre, pas de deuxième essai possible, là sur les planches, quand le rideau s’ouvre, le spectacle fuse. Et il doit fuser du premier mot jusqu’au dernier.

Je reste admirative du travail fourni par chacun des acteurs. On n’oublie pas non plus les metteurs en scène qui imaginent le spectacle bien avant la première représentation.Sans ces échanges et cette confiance de part et d’autre, la pièce ne peut exister.

Pour voir Les Chatouilles récompensées…

Le mois dernier, j’évoquais le travail d’Andréa Bescond dans Les Chatouilles. Véritable coup de coeur pour cette jeune femme aux terribles souvenirs d’enfance. Elle raconte à travers un spectacle de danse et par un texte  magnifique, les séquelles de l’abus sexuel sur sa petite personne. La danse à l’extrême comme réponse à cette souffrance.

J’espère qu’Andréa Bescond repartira avec un Molière. Simplement parce qu’elle mérite cette récompense. Et pour qu’elle continuer de jouer cet espoir de vivre encore longtemps au théâtre du Petit Montparnasse.

Ou pour voir Noémie Caillault repartir avec le trophée

Dans la même catégorie, Noémie Caillault raconte elle son combat contre la maladie dans Maligne. Une manière de montrer qu’elle a triomphé de ce cancer du sein qui est survenu à 27 ans.

On avait été en revanche un peu moins convaincu par la prestation malgré le texte raffiné et l’histoire très émouvante.

Un article du Point met aussi en parallèle ces deux artistes qui sortent leur arme fatale, l’humour pour parler de ces sujets graves.

L’occasion de découvrir de nouveaux talents

Les Molières, comme le Festival de Cannes, c’est aussi le moment où on découvre de nouveaux comédiens. Par la sélection officielle, on fait attention aux affiches dans le métro et on réserve en priorité ces spectacles là.

Si on veut vraiment pouvoir juger en connaissance de cause, on réserve ses billets dès maintenant pour soutenir le spectacle vivant.

La 28e cérémonie des Molières, à suivre en direct le lundi 23 mai à partir de 22h sur France 2, depuis les Folies Bergère.

© Molières