Ce petit nouveau joue dans la cour des grands. Ou plutôt se joue du public grâce à la Grande Illusion. Durant une heure et demie, il revisite les tours classiques de magie mais en y donnant une touche personnelle, qui émerveille.

Enzo, c’est le vainqueur de La France a un incroyable talent de 2013. On l’a découvert sur le plateau, faisant apparaître un hélicoptère (oui, oui, un vrai hélico rouge), dans un cube, à la place de sa partenaire. Comment est-ce possible ? “Le plus dur, ce n’est pas de faire apparaître l’hélico, c’est de le faire rentrer aux Folies Bergère”, lance-t-il, le sourire aux lèvres.

Ça, ça nous bluffe. Il faut dire qu’on a rarement l’occasion de voir (en vrai), une femme se faire couper en deux (mais dans le sens de la longueur, s’il vous plaît), une jeune fille du public léviter, ou encore,  voir le magicien disparaître et parcourir le  temps.

Car outre, les tours étonnants mais connus et donc moins surprenants, on reste scotchés devant les bobines Tesla qui projettent sur Enzo, des courants électriques de haute tension. La force de cette idée nous laisse sans voix. Le magicien ensuite, nous fait voyager quelques heures auparavant, dans les coulisses du théâtre.

Il est sympa ce jeune magicien. Il nous raconte son histoire de petit garçon à travers son journal intime. C’est mignon, on s’y laisse facilement embarqués. Mais pour nous convaincre entièrement, il devra, dans ses prochains shows, concevoir d’autres tours, plus originaux, plus courageux et encore plus spectaculaires.

Ma note : 8/10

À voir aux Folies Bergère.

© F. Basterreix via Enzo l’insaisissable