chaillot - Salle Firmin Gémier _ Mon Paris Culturel

Après quatre ans de travaux, la salle Firmin-Gémier du Théâtre national Chaillot rouvre enfin au public. Les Journées du Patrimoine ont été l’occasion de faire découvrir aux curieux, cet espace de 460 m2, dont un plateau modulable de 180 m2, et qui peut accueillir 390 spectateurs.

Les deux artistes Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna (et leurs sept danseurs) ont orchestré une visite guidée décalée, entre nouveaux et anciens espaces. Une véritable plongée dans les entrailles d’un lieu mythique.

Théâtre populaire et Palais de la danse

Car avant de devenir le Théâtre national de la Danse, Chaillot fut d’abord le Palais du Trocadéro construit pour l’Exposition universelle de 1878. À cette époque, le Palais abritait une salle de concert de 5 000 places. En 1920, la décision est prise de transformer le Palais du Trocadéro en un Théâtre national populaire. La direction est confiée à Firmin Gémier, acteur et metteur en scène. Une première phase de travaux est réalisée car la salle demeure, à l’époque, peu adaptée à l’activité scénique ni sur le plan de l’acoustique ni sur celui de la machinerie qui est quasi inexistante.

chaillot - Salle Firmin Gémier _ Mon Paris CulturelL’aspect actuel du Théâtre de Chaillot prend forme en 1935 lors de l’Exposition internationale. Il reprend l’ancienne structure mais la rotonde centrale est détruite. Une nouvelle salle de spectacle d’une capacité de 2 700 places est inaugurée en 1939.

Chaillot, siège de l’ONU de 1948 à 1951

Le Palais de Chaillot devient pendant trois ans le siège de l’ONU et voit se signer la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme le 10 décembre 1948.

Dès 1951, Jean Vilar, créateur du Festival d’Avignon, est nommé directeur du Palais de Chaillot. « Faire du théâtre à Chaillot prouve qu’on peut en faire n’importe où », disait-il confronté à un rapport scène salle désastreux. Il met en place, comme l’avait entrepris Firmin Gémier vingt ans auparavant, une politique de démocratisation du théâtre. Il baisse le prix des places de spectacle, supprime le pourboire, distribue des programmes gratuits et adapte les horaires de spectacle pour permettre aux habitants de la banlieue parisienne d’assister aux représentations et de rentrer chez eux par l’intermédiaire des transports en commun.

Jack Lang, directeur du Théâtre en 1974, engagea des travaux de modernisation. Depuis, aucune transformation majeure n’était apparue. C’est seulement en 2008, que plusieurs rapports démontrent la non-conformité du Théâtre aux normes en vigueur. De plus, il devient inconfortable pour les artistes (manque d’espace dédié au stockage, vétusté des revêtements, équipements et réseaux techniques inadaptés…) et pour le public (pas d’accueil pour les personnes à mobilité réduite, contraintes réglementaires de sécurité, etc.).

Des nouveaux tunnels et des ascenseurs

chaillot - Salle Firmin Gémier _ Mon Paris CulturelLe projet de réhabilitation (contraint par le terrain délicat et les ossatures classées monument historique), qui se chiffre à 21 millions d’euros, a vu la construction de nouveaux tunnels de 17, 22 et 45 mètres de long, dans la butte de Chaillot. Les couloirs techniques sont donc troglodytes et permettent l’acheminement des décors et des moyens techniques beaucoup plus facilement. Des ascenseurs ont été ajoutés pour là encore, optimiser le confort des équipes techniques et des danseurs.

Les travaux ne sont cependant pas encore terminés. Une seconde phase de réhabilitation sera livrée en 2020. Mais pour l’heure, les spectateurs ont pu découvrir ces galeries souterraines lors des Journées du Patrimoine. Les deux artistes Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna ont “baladé” les visiteurs dans ces nouveaux lieux, de façon loufoque et décalée. Avec comme point d’orgue, le hall de la salle Firmin-Gémier : il donne accès direct sur le parc du Trocadéro et sur la Tour Eiffel. Effet whaou garanti !

Une inauguration tout en mouvements

Pour fêter cette réouverture, de nombreux spectacles sont programmés, notamment la séance d’ouverture confiée à Anne Nguyen qui présentera sa création Kata, du 11 au 20 octobre. Blanca Li donnera aussi plusieurs ateliers danse (débutants, confirmés ou professionnels) lors d’un week-end masterclass.

© Fotolia – Steeve Roche ; Sergio Grazia; Brossy et Associés