3ème art - Mon Paris Culturel

Onze ans que les riverains attendaient ça. Onze ans que les projets de salles de fitness se succédaient sans réel aboutissement et surtout sans aucune valeur ajoutée. Le 13ème art, le nouveau théâtre du centre commercial Italie 2 qui ouvrera ses portes au public ce samedi 23 septembre, compte bien s’imposer comme le prochain rendez-vous artistique du 13ème arrondissement mais aussi du Paris tout entier.

Le centre commercial de la Place d’Italie avait perdu son espace culturel en 2006. Autrefois, sous les boutiques et les restaurants, la salle de cinéma dont l’écran (plus que) géant de 350 mètres carrés, attirait les foules. Puis Gaumont-Pathé s’en est allé.

Éclectisme et excellence

3ème art - Mon Paris CulturelSi les investisseurs potentiels n’ont pas manqué de se présenter, les projets eux, ne satisfaisaient pas l’ensemble des parties prenantes publiques et privées. La seule proposition pertinente émana du groupe financier Hammerson, couplée à l’envie de la société de production canadienne Juste pour Rire et à son président Gilbert Rozon, d’ouvrir une salle de théâtre aux programmations éclectiques. « Le théâtre, c’est un moment de rencontre et de partage. En somme, c’est là que tout commence. C’est un grand honneur et un grand privilège pour un passionné de théâtre comme moi, d’inaugurer une salle de cette envergure et avec cette ambition assumée de l’excellence. »

Ouvrir un théâtre n’est pas un acte anodin. Ouvrir un lieu d’émerveillement à Paris, encore moins. Alors nous ferons de ce nouveau théâtre, un lieu de rencontre, un lieu d’art et de divertissement pour tous, un lieu de vie. Nous allons expérimenter, essayer, chercher, penser un nouveau modèle, pour que ce lieu soit à l’image de notre rêve, sans frontières artistiques, sans barrières imaginaires – Olivier Peyronnaud, directeur du 13ème art

Cette salle dotée d’un vaste plateau de 19 mètres d’ouverture, sur 12 mètres de hauteur et 11 de profondeur, accueillera jusqu’à 900 spectateurs. Humour, danse, cirque, musique philharmonique, têtes d’affiches et nouveaux talents se partageront cette scène pensée pour héberger l’ensemble du spectacle vivant. « Paris n’avait pas ouvert de lieu aux propositions si variées depuis le Théâtre Chaillot dans les années 1980 », précisait le maire du 13ème, Jérôme Coumet. Une comparaison osée, qui reflète pourtant bien l’esprit populaire de cet espace. Une seconde salle de 130 places offrira la découverte de plus petits spectacles, et un studio de télévision complète le dispositif.

Des jeux de miroir pour suggérer l’imaginaire

13ème art - Mon Paris Culturel

La société Juste pour Rire a donné carte blanche à Olivier Peyronnaud, nommé directeur du 13ème art, pour dénicher les spectacles qui lanceront le théâtre. Pendant treize jours, les curieux pourront venir écouter Gérard Depardieu et l’Orchestre philharmonique de Prague, ou découvrir le Cirque Eloize et son spectacle Cirkopolis. Des visites guidées des loges et des passerelles techniques, ainsi que des répétitions publiques sont aussi au programme.

Pour que la visite demeure optimale, le 13ème art propose des services de baby-sitting, de réservation de taxis, de conciergerie, une cantine et un bar dans le foyer d’accueil. Tout en douceur, les spectateurs passent de la réalité (shopping) au rêve. L’imaginaire, grâce aux multiples jeux de miroirs conçus par l’agence d’architecture DVVD (à qui l’on doit l’AccorHotel Arena, la Salle Pleyel ou l’Institut du Monde Arabe…), se dévoile progressivement et emmène chacun dans la féerie de la scène.

© Salut Salon ; DVVD Architectes ; Heli Sorjonen ; Patrick Lazic