Exposition le Pérou avant les incas Quai Branly

L’exposition Le Pérou avant les Incas, emmenée par Santigo Uceda Castillo, archéologue et directeur du musée Huacas de Moche au Pérou, rend hommage aux civilisations oubliées, balayées par la puissance des Incas. Véritable passionné de cette époque, il étudie ces peuples depuis plus de vingt ans. Visite guidée exclusive de la mezzanine Est du Musée Jacques Chirac.

Il est de ces civilisations antiques et mythiques qu’on rêve de découvrir. Au Pérou, on pense immédiatement à fouler les pas des Incas, explorer leurs temples mondialement connus pour la richesse de leur architecture. Au Quai Branly, la nouvelle exposition, Le Pérou avant les Incas, présentée depuis le 14 novembre, ce jusqu’au 1er avril prochain, fait la part belle aux peuples ayant vécu avant eux. Elle retrace, entre autres, la vie des Mochicas qui ont régné 900 ans, et des Lambayesques, qui ont pour leur part, partagé leurs connaissances, un millénaire durant.

Architecture, pouvoir céleste, rites et coutumes, l’exposition, au travers de vitrines thématiques, permet de comprendre la vie de ces peuples du Nord du Pérou, l’une des régions désertiques les plus arides de la planète (il n’y pleut pas en raison de la Cordillère des Andes et d’un courant océanique froid à la hauteur de l’équateur). Spécialistes de la céramique, ces peuples ont laissé derrière eux près de 450 000 objets, retrouvés depuis les années 1980 sur des sites de fouilles archéologiques. Le Musée du Quai Branly en présente ici une centaine, des cruches, bouteilles et objets funéraires pour la plupart.

Les femmes, pouvoir dans la société

Exposition le Pérou avant les incas Quai BranlyÉlément étonnant pour nous, peuple occidental où l’hérédité masculine primait dans l’Histoire royale, chez les péruviens, des femmes étaient reines et prêtresses, respectées au même titre que leurs contemporains hommes.

Retrouvé en 2004 dans la tombe de Huaca Cao Viejo, un paquet funéraire contenant des couronnes, des sceptres et des masses, atteste d’un pouvoir au sein d’un gouvernement détenu par une femme. Archéologues et passionnées l’ont baptisée “La dame de Cao”. Le Quai Branly en propose d’ailleurs une représentation taille réelle.

Autre fait marquant dans ces sociétés, les chefs de communautés n’étaient pas désignés par le simple fait du sang. Ils étaient élus pour leur intelligence et leur vision du pouvoir. Si bien que ces représentants furent vénérées bien au delà-là de leur symbolique de Rois/Reines, Prêtres/Prêtresses mais bien pour leurs compétences à diriger.

Les sacrifices humains, légion chez les Mochicas

Exposition le Pérou avant les incas Quai BranlyLes études sur le peuple Mochicas affirment que des sacrifices humains étaient réalisés au sein des communautés, les temples comme place publique.
Afin de déterminer celui qui serait l’offrande, des duels étaient organisés entre les jeunes garçons. L’objectif de ces combats n’était pas de tuer son adversaire, mais de le déposséder de ses atouts de combattant : casque, pagne, bouclier et masse. Une fois le perdant désigné, il défilait devant les membres de la communauté, une corde au cou, puis était fait prisonnier. Le rituel voulait enfin qu’il soit égorgé puis immolé.

Les archéologues ne savent pas comment ces jeunes gens étaient désignés pour prendre part au duel. Ils sont en revanche certains que les guerriers occupaient une place centrale dans la vie de ces civilisations. Assurant la conquêtes de nouveaux territoires, ils étaient aussi maîtres de l’ordre social, nécessaire au progrès des sociétés.

Exposition le Pérou avant les incas Quai Branly

Les dieux représentés sur les objets du quotidien

Dieu de la montagne, de la rivière, des arbres… les figures célestes représentant la faune et la flore était largement vénérées par les peuples du Pérou. Ces derniers produisaient d’ailleurs nombre d’objets en céramique à leur effigie. Cruches, vases, autant de pièces du quotidien ont été retrouvées sur les sites et présentées dans l’exposition. Certains visages de ces reliques semblent plus vrais que nature : en effet, ils représentaient des citoyens de la haute société ayant existé !


Exposition Le Pérou avant les Incas, à voir au musée du quai Branly-Jacques Chirac jusqu’au 1er avril 2018.
© Camille / Mon Paris Culturel