“Emportés par la foule qui nous traîne / Nous entraîne  / Écrasés l’un contre l’autre / Nous ne formons qu’un seul corps”, La la la la la la la ! 

AVT_Edith-Piaf_6432C’est le casque vissé sur les oreilles, en poussant parfois la chansonnette, qu’on parcourt les allées de la salle d’exposition de la BNF.

L’exposition consacrée à Édith Piaf pour le centenaire de sa naissance est un bel hommage à cette grande dame.
On commence par se replonger dans son enfance, puis on découvre sa passion pour la mode, pour les hommes et pour le cinéma. On aurait tant aimé la connaître. Elle semblait si accessible et si énigmatique à la fois. Entre ses apparitions télé et ses déclarations fracassantes à la radio, on aime tous, la particularité de la Piaf.

Une émouvante exposition

Quand on se promène dans l’exposition, on a aussi un peu l’impression de se retrouver plongé sur le plateau de La Môme de Gérard Dahan, avec Marion Cotillard. Le film retrace de façon sincère la vie de la chanteuse.

Et quand vient le temps de revenir à la réalité, on se repasse encore une fois “L’hymne à l’amour”. Oui, on irait tous décrocher la lune pour réentendre, encore et encore, la voix d’Édith Piaf.

Ma note : 9/10

© Bibliothèque nationale de France – Jusqu’au 23 août