LLL d 34 _5645.NEF

On nous en sert depuis des semaines. Le film est nominé dans tous les festivals, en lice pour remporter des prix d’ordre international. En France, 750 000 spectacteurs l’ont vu lors de la première semaine. Un bon score sans être un record non plus.

Mia, aspirante actrice vit à Los Angeles en servant des cafés aux comédiennes Hollywood. Elle rencontre par hasard Sébastien, pianiste, passionné de jazz. Il joue dans des clubs mais perd régulièrement ses cachets. Ils sont effectivement loin de la vie dont ils rêvent chacun et l’un pousse l’autre et réciproquement à atteindre ses objectifs.

Ça chante, ça chante, ça chante

Filmé sous la forme d’une comédie musicale, La La Land rend hommage aux Demoiselles de Rochefort et aux Parapluies de Cherbourg notamment. On a aussi l’impression d’être dans Chantons sous la pluie… sans la pluie. Mais plutôt sous les paillettes et le glamour hollywoodien.

LLL d 39 _6351.NEF

La musique est également en route pour remporter plusieurs prix. Ritournelles et mélodies redondantes, les chansons nous restent dans le crâne bien après la fin du film. Et je ne sais pas si c’est une très bonne chose.

J’avoue avoir été un peu saoulée par cette multitude de chansons. Les moments joués sont finalement très rares. Et quand ça ne chante pas, certaines instrumentales tournent en fond également. Des moments de silence auraient été bienvenus.

Pas un chef d’œuvre à mon goût

la la land

J’ai passé un bon moment devant La La Land. C’est frais oui, mais pas ultra original. Le scénario -une histoire d’amour entre une femme et un homme- aurait pu leur offrir davantage de surprises. La routine s’installe entre eux au point de ne plus se parler, de s’ignorer presque.

La La Land reste très “américain” : la soirée dans une villa avec piscine, champagne et gens saouls, le rêve de réalisation de soi, L.A…

La La Land nous apprend cependant une chose : les choix qu’on fait dans la vie sont souvent dus à des rencontres. Et qu’elles apportent du positif pour nous encourager à aller au bout de nos ambitions.

Ma note : 7/10

 © SND