film "l'outsider" Réalisateur Christophe Barratier , production Galatée films

On connaît tous Kerviel, l’opérateur de marchés de 31 ans dont les prises de risque auraient pu, en 2008, faire basculer la Société Générale – voire même le système financier mondial… Kerviel est condamné deux ans plus tard à cinq ans de prison dont trois ferme et aux plus lourds dommages-intérêts jamais vus pour un particulier: 4,9 milliards d’euros ! Mais que sait-on vraiment de lui ?

On ne peut pas regarder L’Outsider sans penser au Loup de Wall Street. La banque, les millions voire les milliards d’euros, les traders dans leur salle des marchés… Mais on ne peut pas non plus regarder ce film comme un “simple” film sur la finance.

film

Comment Jérôme est devenu Kerviel

L’Outsider raconte la vie de Jérôme Kerviel. Avant qu’il ne devienne Jérôme Kerviel. Celui-là même qui a fait la une des journaux du monde entier, tant ses “exploits” ont été énormes.

Christophe Baratier nous fait comprendre les astuces légales, -mais très illégales pour le commun des mortels- que les banques ont mises en place pour cacher des sommes. Le “carpet” notamment sous lequel Kerviel a planqué le premier milliard et demi d’euros qu’il a réussi à gagner, puis les autres qui ont suivi.

film À travers le portrait de ce Jérôme Kerviel qui rentre à la Société Générale, qui gravit les échelons à force d’intelligence et d’ingéniosité, puis qui devient complément fou devant cet argent qui tombe de nulle part, on comprend mieux comment le scandale a pu éclater. Alors que la crise des subprimes venait seulement de secouer le monde, on apprend que ce jeune homme a été largement encouragé par sa hiérarchie. Au vu de ses résultats (la moitié des gains de la salle des marchés à lui seul), il a continué ses magouilles. Malgré les 74 alertes sur son compte rien qu’en 2007, ses managers ont fermé les yeux.

Des torts partagés

Ce qui bien dans ce film, c’est que les torts de Jérôme Kerviel sont clairement identifiés. Il montre comment il a franchement dépassé les limites autorisées. 2 millions en théorie, il a monté ses enchères jusqu’à… 50 milliards d’euros. L’Outsider est donc un film totalement impartial où chacun reconnaît qu’il est allé trop loin…

La soif du gain était donc toujours plus grande. Si bien que le jeune homme, bouffé par l’envie d’en mettre toujours plus sous le tapis, a délaissé ses parents et en particulier son père mourant. Sa mère qui l’avait plusieurs fois invité à fêter Noël et son anniversaire, a attendu encore et encore qu’il rentre en Bretagne.

Des comédiens vraiment bons

Je veux souligner ici, la performance de jeu des acteurs. François-Xavier Demaison qui campe le rôle du mentor N+1 de Kerviel et qui lui dévoile toutes les ficelles des magouilles, est juste remarquable. Entre ironie et sérieux, il donne les codes de ce monde, au petit nouveau. Puis quand Kerviel lui révèle son pactole, il prend conscience que son élève l’a dépassé.

Arthur Dupont lui aussi est très bon. Je connaissais mal cet acteur, mais il promet une très belle carrière.

Ma note : 9/10

© Galatée films

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=7IK8yPysoGI]