Quel amateur de théâtre ne connaît pas Georges Feydeau et sa plume aussi subtile que percutante ? La dernière représentation de l’auteur de vaudevilles, qui se joue actuellement au Théâtre Montparnasse, tient toutes ses promesses.

Quiproquos, situations loufoques et répliques comiques, les scènes s’enchaînent si vite qu’il est déjà temps de quitter son confortable siège en balcon, après deux heures de spectacle.

C’est frais, drôle, du Feydeau quoi !

Et si on savoure ce moment, c’est aussi et surtout parce que les huit comédiens s’emparent des lieux et du texte, avec une aisance déconcertante.

Moulineaux, campé par José Paul, ne manque pas d’imagination et de grâce, pour débiter autant de mensonges qu’il n’en faut. Car il se retrouve coincé entre son majordome, l’excellent Guilhem Pellegrin, qui s’autorise des commentaires pas toujours au goût de son patron, sa femme Yvonne (Caroline Maillard), Bassinet, son client hypothétiquement malade (Sébastien Castro), qui tente de lui louer un appartement, occupé jadis par une couturière… et sa maîtresse, la belle Suzanne (Florence Maury). La belle-mère (Véronique Barrault) vient en rajouter une couche, quand ce n’est pas l’ex-femme de Bassinet (Maud Le Guénédal) et le mari de sa maîtresse (Philippe Uchan) qui se fréquentent.

Bref, une pièce fraîche, dans un décor volontairement épuré et raffiné, qui évoque à lui seul, l’univers unique de Feydeau.

Ma note : 9/10

Spectacle à voir au Théâtre Montparnasse – 31 rue de la Gaîté – Paris 14e. (Métro 6 – Edgard-Quinet ou Métro 13 – Gaîté).
Du mardi au samedi à 20h30. Le samedi, 17h30.
Réservations : 01 43 2 72 74 et www.theatremontparnasse.com

© Théâtre Montparnasse – Joey Stey